• Blogoculaire

Bons Plans Beyrouth

Dates : novembre 2018


Introduction


Après avoir pas mal fantasmé sur Beyrouth, que j’imaginais un peu comme Istanbul dans son côté mix oriental-occidental, tradition-modernité, religion chrétienne et musulmane, et ville libre, jeune, underground, je dois d’abord vous dire que j’ai été globalement assez déçue par cette ville, dans laquelle j’ai passé 5 jours en novembre 2018.

Premièrement, et à savoir : Beyrouth n’est absolument pas faite pour les piétons. C’est bien simple : il n’y a d’ailleurs bien souvent même pas de trottoir, et il est donc compliqué de marcher dans la ville, d’autant que tout le monde se promène avec d’énormes voitures, type 4 x 4, à l’Américaine. En mode qui a la plus grosse (la voiture y est encore un signe extérieur de richesse), extrêmement polluantes, avec une seule personne dedans… Si on combine le tout à l’absence de transports en commun dignes de ce nom… Ca donne un résultat ni glop niveau écologie, ni glop niveau plaisir à visiter…Du coup, préparez-vous à être pris dans les embouteillages quand vous prenez un Uber même en pleine journée.

Guerre civile oblige, la ville a par ailleurs bien sûr été détruite, et est désormais dans une phase de reconstruction intensive, mais pas toujours du meilleur goût, loin de là ! Jamais vu autant de grues au mètre carré. Et les gratte-ciels sortent de terre comme des champignons, avec des architectures diverses et variées en mode « l’archi se fait plaisir » mais manquant de cohérence d’un immeuble à l’autre… là encore, concours de qui a le plus gros (immeuble)…


Enfin, j’ai trouvé qu’il règne beaucoup de superficialité, ne serait-ce que physique… Entre le maquillage à outrance, les tenues de gala et autres nez, poitrines et bouches refaits, tout cela manque parfois un peu du charme du naturel.

Une fois qu’on a dit ça, il y a quand même – heureusement ! - un certain nombre de charmes et d’atouts à cette ville. Et notamment pour boire et manger. Car, s’il y a bien une chose qui est sûre, c’est que vous ne serez pas déçus par la délicieuse gastronomie libanaise de Beyrouth, ni par ses très bons bars à cocktails.

Et je pense qu’en fait il faut absolument faire au moins une sortie en dehors de la ville, car les alentours ont l’air de regorger d’endroits magnifiques, pour prendre un bol d’air et sortir un peu de la ville. Attention à bien prévoir néanmoins d’éviter le week-end ou alors de partir en horaires décalés, car les embouteillages ont l’air monstre pour rejoindre ces lieux très prisés des Beyrouthins.

En termes de quartiers, je vous conseille chaleureusement les quartiers suivants, là où ça se passe :

- Mar Mikhail : ZE quartier animé, où se trouvent les meilleurs bars et restaurants, et la vie nocturne au global

- Geitawi : pas loin de Mar Mikhail, ce quartier à flanc de colline est un véritable havre de paix et un bol d’air dans cette ville si polluée et motorisée. On y trouve encore de petites rues avec des immeubles de peu d’étage, authentique. Il y fait bon se promener.

- Hamra : autre quartier assez animé en termes de bars & restaurants, mais plus populaire que Mar Mikhail et moins hipster

- Gemmayzeh / Sursock : plusieurs boutiques design très jolies et de nombreux bars de nuit. Et bien sûr le musée Sursock, magnifique de l’intérieur comme de l’extérieur.

Boire un verre

Mar Mikhail

· Internazionale : café-bar très joli en mode berlinois, super lumineux. Bien de jour comme de nuit.

· Anise : super bar à cocktails classy, avec un serveur charmant et qui y connait un rayon en cocktails et de la très bonne musique jouée par des dj locaux (c’est là-bas que j’y ai découvert les géniaux Klaus Johann Grobe, les « Metronomy » allemand). Idéal après dîner.

· Lisa : situé dans un palais du XIXème siècle, ce restaurant, situé au 1er étage propose de la cuisine libanaise fine et haut de gamme dans une déco très stylisée, dans les tons blancs, mêlant à la fois classique et modernisme. C’est très bon, mais c’est aussi très cher de mémoire, notamment pour Beyrouth. Ouvert midi et soir a priori.

· Radio Beirut : bar où sont enregistrées en direct les émissions de la webradio du même nom. Agréable d’y prendre un verre en assistant en live aux enregistrements.

Gemmayzeh / Sursok :

· Torino : le meilleur bar de Beyrouth, en mode alternatif. Véritable institution, c’est un mini-bar à cocktail rock avec de la très bonne musique (plutôt rock indé type LCD etc…), de très bons shots et cocktails, une super ambiance et des serveurs au top. Il est largement à la hauteur de sa réputation !

· Dragon Fly : bon et joli petit bar à cocktail qui jouxte Torino. Une ambiance beaucoup plus calme et cosy et moins rock.

· Demo Bar : un bar très sympa alternatif en mode plutôt calme et cosy pour siroter de bons cocktail, un peu à l’abri des rues les plus agitées du quartier

Geitawi :

· Kalei Cafe : superbe café avec jardin et terrasse pour déguster un bon cookie en mangeant un café en journée. A l’intérieur, la déco est soignée et chaleureuse.

Hamra

Recommandé mais pas testé :

· Brazzaville : bar avec jolie cour intérieure

· Dar bistro and books : joli café – librairie avec cour intérieure


Manger

Au Liban, on déguste bien souvent des mezze, assortiment de hors-d’œuvres chauds et froids à partager, l’équivalent des tapas en Espagne.

En voici quelques-uns à ne pas rater :

- Poulet chiche taouk : blanc de poulet découpé en petit cubes, mariné dans du citron, de l’ail et de l’huile d’olive, puis grillé, et servi avec une sauce à l’ail (sorte de mayonnaise très ailé). A déguster par exemple avec de délicieuses batatas harras

- Kefta : sorte de brochette de viande de bœuf hachée aux herbes et épices

- Halloumi grillé : délicieux fromage originaire de Chypre, à base de lait de chèvre ou de brebis, à la texture un peu caoutchouteuse / élastique, servi grillé et avec des herbes en accompagnement de légumes ou de salades

- Batata harra : pommes de terre sautées à l’ail, coriandre, piment, paprika et poivre… delicious

- Fatouche : délicieuse salade libanaise à base de salade verte, tomate, concombre, radis, oignons, pain pita frit et découpé en petits morceaux et sumac (une épice qui donne un goût acidulé

- Taboulé : à base de menthe et persil, et de boulghour, ce mezze est très agréable et rafraichissant (mais attention aux dents après l’avoir mangé… je ne vous le conseillerais pas lors d’un repas romantique 😉)

- Moutabal : caviar d’aubergines libanais à étaler sur du pain pita libanais

- Kebbeh : boulettes de viande panées dans des céréales

- Et de nombreux autres délicieux mezze chauds ou froids

Hamra :

· Resto T Marbouta : mon resto préféré de Beyrouth. A la fois super bon et très mignon avec sa très jolie cour intérieure entourée de plantes.

· Ferdinand : le cadre n’est pas sensationnel, mais on y mange de délicieux burgers en buvant de super bons cocktails. Le service est top. Je conseille !

Recommandé mais pas testé :

· Salon Beyrouth : très joli restaurant / bar à cocktails art déco. Initialement lieu dédié au whisky, le lieu est aujourd’hui une cuisine à base d’ingrédients frais. Le soir, des concerts y sont organisés (jazz, tango…)

Mar Mikhail :

· Maryool : un mini-resto cosy et girly de quelques tables à peine avec cuisine ouverte, où l’on mange de l’excellente nourriture libanaise

Recommandé mais pas testé :

· Baron : ce restaurant a l’air super original avec une carte qui change très régulièrement pour réinventer la cuisine libanaise, et redonner ses lettres de noblesse à des ingrédients pas toujours valorisés.

· Samakati : censé être un bon restaurant de poisson et fruits de mer

· Riwaq : pour déguster un délicieux petit déjeuner dans un cadre cosy et lumineux


Shopping

· Plan Bey : c’est une super boutique de photo, BD et graphique.

· Orient 499 : très jolie et grande boutique de déco / fringues et meubles (mais très chère)


Visiter / en dehors de Beyrouth

Il existe de nombreuses plages et villes balnéaires pour sortir un peu de la poussière et du tumulte de Beyrouth.

Voici celles que l’on nous avait recommandées :

· Byblos : à une quarantaine de kilomètres de Beyrouth, cette ville possède de très belles ruines dans sa vieille ville apparemment

· Batroun : vieille ville et port de pêche à une cinquantaine de kilomètres au nord de Beyrouth, le lieu remonterait à 3000 avant JC. Ce sont les plages les plus connues proches de Beyrouth.

· Anfeh / Plage de Tahet el Rih : il s’agirait d’une plage nommée ainsi en raison de l’absence du vent. Avec de pittoresques chalets peints en blanc et bleu, rappelant la Grèce, sur d’anciens marais salants, l’eau y est claire et l’atmosphère sereine

· Saydet el Nouriyi (Chekka) :à une soixantaine de kilomètres de Beyrouth, il s’agit d’un couvent orthodoxe en haut d’une montagne, qui tombe à pic sur la mer méditerranée… ça a l’air sublime et extrêmement calme et reposant


Culture

Expos / musées

· Musée Sursok : le bâtiment en soi vaut déjà le détour, et en plus les expos temporaires et la collection permanente sont top, à base d’artistes contemporains libanais et de la région

· Beirut Art Centre : lieu d’exposition pour installation d’art contemporain

· Beit Beyrouth (Maison Jaune) : malgré plusieurs tentatives (2 ou 3), nous n’avons JAMAIS réussi à visiter ce musée, qui était toujours fermé lorsque nous nous y rendions, sans aucune indication sur sa porte… limite irrespectueux et pour le moins mystérieux… dommage car il avait l’air extrêmement intéressant, se voulant le musée de la Mémoire, en évoquant le sujet a priori encore très tabou pour les libanais de la guerre civile qui a ravagé leur pays de 1975 à 1990, entrainant la mort de 150 000 personnes en 15 ans. Si vous vous sentez l’âme aventurière, tentez votre chance !!

Clubbing

· Ballroom blitz : le nouveau club trendy de musiques électroniques. Pas testé, mais chaudement recommandé par des locaux de confiance. La programmation avait l’air pointue et qualitative donc je pense que ça vaut le coup d’y jeter un œil !


Galerie photos



# Beyrouth

# Beirut

# Liban

# Torino Express

© 2020 par Anaïs Flores. Créé avec Wix.com

Blogoculaire, blog amateur de photos colorées et décalées

  • Instagram
  • Spotify Icône sociale